Espérance, Résistance

éditions Magnard jeunesse

Wassim vit à la cité de l’Espérance, avec son grand terre-plein vide, ses copains… Et quand un soir son père lui annonce que les jardins ouvriers au pied de leurs tours vont être vendus à un promoteur immobilier pour construire des bureaux, son sang ne fait qu’un tour. Son père imagine déjà le chèque de dédommagement qui les aiderait à partir en vacances, quand Wassim pense à tous ses souvenirs, au vieux Hadj qui cultive ses patates, à Bakary qui aime y boire un thé à la menthe, à sa grand-mère… Lorsqu’il découvre les mots si puissants de Greta Thunberg à la télévision criant “How dare you?”, il entend l’urgence d’agir pour sauver les jardins. Qu’est-ce qu’il doit faire ? Qu’est-ce qu’il peut faire ? Avec Mia, qui le fait fondre et qui ressemble tellement à Greta, Bouba, Alice, Fatou, Saïd, ils s’organisent. Rédigent des tracts, informent les gens du quartier, réinvestissent les jardins, résistent à leur façon au risque de se faire épingler par le collège et la police. Car pour Wassim, cette cause, ce n’est pas que la sienne, c’est celle de son quartier. C’est la santé de ses habitants, l’âme de sa cité que les promoteurs veulent faire disparaître. Lui et ses copains sont jeunes, et alors ?

Quand les vieux deviennent fous, n’est-ce pas aux jeunes d’être sages ?

“Mes potes ont du talent. On dirait le titre d’une émission de télé-réalité minable. Et pourtant… sauver les jardins familiaux, c’est impossible seul. Mais si on s’y mettait tous ensemble ? Pour être fort, il faut former un groupe.”

Cliquer pour écouter le début du roman lu par l’autrice

Avis de lectrices et de lecteurs

“J’ai aimé le fait que Wassim ne soit pas l’archétype du premier de la classe. En effet, le jeune homme est plutôt du genre bagarreur et impulsif : il a le profil de celui que l’on renvoie du lycée parce qu’il a cogné un camarade… Il est ce que certains appelleraient hâtivement et de façon réductrice « une petite racaille vivant en pleine banlieue arabe » ! J’ai donc été ravie par ce héros qui sort des sentiers battus et qui, je l’espère, inspirera les jeunes lecteurs, tout en surprenant ceux qui ont tendance à juger les ados des bas-quartiers…”

Saiwhisper, lire la critique sur son blog

“Voilà un roman très court (96 pages) pour les Ados, facile à lire, sur un sujet d’actualité et qui met en scène des adolescents qui s’engagent contre la bétonisation de leur quartier. Idéal pour éveiller leur conscience.”

Aproposdelivres, lire la critique sur son blog

“Un récit court et incisif qui évoque l’histoire et l’importance des jardins collectifs et le besoin d’une nouvelle interprétation et appropriation par ne nouvelle génération. Les thèmes écologiques sont présents mais aussi celui de l’argumentation. Quand la violence ne permet pas de convaincre, il faut trouver les mots !”

orbe, lire la critique sur son blog

“Facile à lire, des protagonistes sympathiques qui doivent aussi s’interroger sur les limites de leur militantisme pour défendre une belle cause, inspirée de l’action de Greta Thunberg.”

psambou, lire sa critique sur Babelio

Une belle histoire de révolte où ce sont les souvenirs des anciens qui remuent les plus jeunes, une injustice de plus dans une société mise à mal. J’ai trouvé ce récit touchant pour ce qui est de la transmission inter-générationnelle, vouloir sauver et sauvegarder ce petit bout de jardin représentant le passé de bien des habitants est du devoir de chacun.

stemilou, lire la critique sur son blog

Share with:

Thème : Overlay par Kaira.